Violoncelliste

Pejman Memarzadeh, Concert de restitution du « Trio de Rêve », 12/12/2021 ©N_Cozette

Né à Téhéran, Pejman Memarzadeh rejoint la France dès l’âge de 5 ans et intègre à 13 ans les classes à horaire aménagé au CNR de Paris où il obtient un Premier Prix à l’unanimité. Il poursuit ses études au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe d’Edmond Baert où il reçoit le Diplôme Supérieur avec les Grandes Distinctions. Après avoir participé à l’Académie du Mozarteum de Salzbourg, il se perfectionne en Allemagne auprès de Julius Berger à l’Université de Mayence en troisième cycle. En 1999, il est invité par la French-American Foundation à New-York et sélectionné pour suivre les masters classes de l’Académie de Kronberg enregistrées par la télévision allemande Deutsche Welle.

Au fil de son parcours, il a bénéficié des conseils de violoncellistes tels que Gary Hoffman, Siegfried Palm, Yvan Chiffoleau, Patrick Demenga et Arto Noras. Pejman Memarzadeh a été récompensé au Concours de Cordes d’Epernay, au Tournoi International de Musique de Rome et au Concours Flame. Il est également lauréat des fondations Singer-Polignac et Schlumberger.

Très attiré par la musique de chambre, il suit les cours de Paul Meyer et d’Eric Le Sage en cycle de formation professionnelle et étudie l’harmonie et l’analyse avec Solange Robin-Chiaparin. Il a partagé la scène en musique de chambre avec des artistes tels que Philippe Entremont, Gérard Caussé, Alexis Cardenas, Emmanuel Rossfelder, David Bismuth, Philippe Bernold, Julius Berger, Nicolas Stavy, Bruno Pasquier, Florent Héau, Hugues Borsarello, Gérard Poulet… Pejman Memarzadeh se produit régulièrement en soliste en France (Salle Gaveau, Salle Cortot, Palais du Luxembourg, Théâtre de Poissy…) et à l’étranger (Siège des Nations Unies à Genève, Opéra de Téhéran, Etats-Unis, Mexique, Belgique, Allemagne). En 2016, Pejman Memarzadeh a interprété le Trio Elegiaque de Rachmaninov et le Trio pour piano et cordes n°1 de Brahms avec le violoniste Alexis Cardenas et la pianiste Christie Julien, le Sextuor à cordes de Brahms avec les solistes de l’Orchestre de l’Alliance, les Sonates pour violoncelle et piano de Strauss et Grieg avec le pianiste Maxence Pilchen dans le cadre du Festival de Musique de Sorèze et a participé au Festival Musiques d’Un siècle à Dieulefit dans le programme « Luciano Berio et ses contemporains ».

En tant que soliste, il s’est produit dans les œuvres concertantes de Dvorák, Saint-Saëns, Lekeu, Beethoven, Tchaïkovski, Haydn… Il aime à élargir le répertoire de son instrument en donnant des transcriptions de pièces pour violon comme la Chaconne de J.S. Bach ou la Sonate n°1 op.78 de Brahms. En plus du grand répertoire, Pejman Memarzadeh interprète les œuvres de compositeurs français tels que Boëllmann, Vierne, Lekeu, Poulenc, Franck et leurs successeurs d’aujourd’hui, Chamouard, Escaich… Il a notamment interprété le rare Larghetto de Lekeu pour violoncelle et orchestre en complément du Concerto pour violoncelle en ré de Haydn à la Salle Gaveau à Paris.

Parallèlement à ses activités de chambriste et de soliste, Pejman Memarzadeh est intervenu devant de jeunes élèves dans les écoles et au Salon de l’éducation dans le cadre d’un partenariat étroit avec le Ministère de l’Education Nationale, afin de faire partager son amour de la musique et son parcours atypique en insistant sur l’importance du travail, de la richesse des différences et de la tolérance.

Il est invité à se produire sur France Musique dans les émissions d’Arièle Butaux ou Gaëlle Le Gallic.

Son jeu expressif et le lyrisme de ses interprétations sont nourris de ses racines, de ses rencontres artistiques et de sa curiosité insatiable qui le poussent à toujours rechercher le dépassement de soi et l’émotion partagée.